Le Pays-de-France en l'an 2002

Les records sont battus avant la fin de partie


101
Arbre chuté pourrira sur place ?

102

 

103

104

 

105

106

 

107

108

 

109
Les peupliers ont disparu, mais la merde a encore besoin d'un coup de pouce…

110
… et les pollueurs d'un coup de pied au cul.

 

111

112

 

113
Joyeux Noël au propriétaire de cette jolie petite voiture
qui s'est échappée dans la nuit !


Voici en quels termes nous avions, le 2 novembre 2001, clos la saison touristique en Plaine-de-France :

"De mémoire de spécialiste (quarante années d'expérience), nous avons, en cette première année du nouveau siècle, atteint des sommets - c'est le cas de le dire - dans la dégradation de notre environnement en Plaine-de-France. Toutes barrières généreusement ouvertes comme cuisses de putes, les immondices s'accumulent toujours plus nombreuses et volumineuses, malgré de louables mais insuffisants efforts accomplis ici ou là. De bonnes intentions se sont aussi manifestées, durant cette période, mais leurs effets sont toujours imperceptibles. Ces désordres sont-ils inéluctables ? Non ! Il suffit de porter son regard ici, là ou ailleurs, en France comme à l'étranger, il existe de nombreux endroits où les habitants prennent le plus grand soin à garder intact leur environnement. Cela leur coûte quoi ? Pas un effort, pas un sou de plus, rien qu'un changement d'attitude : déposer ici plutôt que là. Songeons à ces imbéciles que nous avons rencontrés, venus de départements voisins se décharger chez nous, alors qu'ils avaient sûrement une déchetterie plus près de chez eux. Comment nous expliquent-ils une attitude aussi stupide ? Il en est aussi qui viennent de plus près, de chez nous. À une époque où l'enlèvement des déchets de toute nature est organisé comme ce ne fut jamais le cas, il est incompréhensible, mais surtout impardonnable, que d'aucuns en disposent ainsi à leur guise, au détriment du bien collectif et, très souvent, aux dépens des exploitants agricoles dont les champs et leurs voies d'accès sont souillés. Devrions-nous regretter le bon vieux temps des décharges municipales, où nos campagnes étaient charmantes et fleuries ? Il faut mettre fin à ces turpitudes !"

Que peut-on ajouter à cela en cette fin d'année 2002 ? Que le phénomène n'a cessé de s'amplifier malgré les efforts accrus et fort louables déployés pour le combattre. Faudra-t-il se résigner à voir nos villes encerclées par des montagnes d'ordures ? Ne devrions-nous pas imaginer d'autres moyens pour lutter contre ce mal dont nous sommes en fait tous complices. Le concours est ouvert. Tiens, pour libérer un peu notre colère, plaidons pour la formation d'une brigade rurale intercommunale de gardes anti-pollution (BRIGAP). Cette unité ferait la chasse aux pollueurs avec pour seule arme des lances à purin. Ses membres seraient habilités à faire usage de leur arme en cas de flagrant délit de pollution, en aspergeant les pollueurs copieusement de la tête aux pieds : du purin plein le chapeau et autant dans les bottes. Un meilleur moyen permettant de leur faire comprendre ce que c'est que d'être envahi par la merde ? Nous sommes preneur.


Page suivante…

En 2000 | En 2001 | En 2001 (bis) | En 2002 | En 2002 (bis) | En 2002 (ter)  | En 2003 | En 2003 (bis) | En 2004 | En 2004 (bis) | En 2004 (ter) | En 2005 | En 2005 (bis) | En 2005 (ter) | En 2006 | En 2006 (bis) | En 2006 (ter) | En 2007 | En 2008 |

Retour au début 
Modifié, le 23 décembre 2002.

Ce site a été optimisé pour les butineurs de niveau 5 et +, en résolution de 800 x 600 pixels (en milliers de couleurs), dont la fonction "JavaScript" est activée.


Année 2002



Année 2000
Année 2001
Année 2001 (bis)
Année 2002
Année 2002 (bis)
Année 2002 (ter)
Année 2003
Année 2003 (bis)
Année 2004
Année 2004 (bis)
Année 2004 (ter)
Année 2005
Année 2005 (bis)
Année 2005 (ter)
Année 2006
Année 2006 (bis)
Année 2006 (ter)
Année 2007
Année 2008